Comment recruter sans préjugés ?

 

Comment recruter sans préjugés ?

Avoir des préjugés est une chose tout à fait humaine. Généralement, sans même que l’on y fasse réellement attention, nos opinions, nos décisions et nos actions se retrouvent souvent dirigées par nos préjugés. Et ce, d’une manière totalement inconsciente et irrationnelle.

Toutefois, si vous voulez pouvoir parfaire vos compétences de recrutement, il sera essentiel pour vous d’apprendre à voir au-delà des préjugés. En effet, le fait d’en avoir pourrait vous empêcher de repérer le potentiel qu’un candidat dégage. En d’autres termes, le fait d’avoir des préjugés pourrait vous empêcher de trouver la perle rare. Or, comme nous le savons tous, c’est ce à quoi on reconnait un bon recruteur.

À travers ce dossier, nous voulons donc vous servir de guide. Recruter sans préjugés n’est pas chose facile, mais c’est totalement faisable. À condition bien sure d’adopter la bonne mentalité.

1. Mais d’abord, qu’est-ce qu’il y a de mal à avoir des préjugés ?

Il se peut que maintenant, vous vous posiez cette question. Peut-être que pour vous, avoir des préjugés est une bonne chose étant donné que c’est une forme de prudence. Mais dans le monde du recrutement, pour repérer les talents, il faut apprendre à voir au-delà du bout de son nez.

Pour faire simple, le fait d’avoir des préjugés constitue un obstacle pour choisir le meilleur candidat qui soit. Nous pouvons par exemple prendre le cas du CV. Une opinion commune vient à dire que les informations que l’on retrouve sur un CV sont amplement suffisantes pour choisir quel est le candidat adéquat. Sauf qu’en vérité, le CV ne constitue qu’un simple document qui résume brièvement le vécu et les compétences du candidat. Or, tandis que certaines personnes réussissent à se vendre grâce à leur CV, des talents cachés eux, peuvent ne pas disposer de cette compétence. Cela explique donc pourquoi il est fortement suggéré de contacter les candidats qui paraissent incompétents sur leur CV.

De nos jours, il suffit de quelques secondes pour qu’une personne puisse se forger une opinion sur quelqu’un. Que ce soit pour vous, ou pour nous, c’est véritablement le cas. Or, cette opinion que l’on retrouve souvent sous le nom de première impression peut parfois s’avérer fausse. Et lorsque l’on se forge notre avis sur une personne, c’est très difficile de s’en détacher. Ce simple fait risquera d’obstruer l’objectivité et donc le jugement. Chose inadmissible pour un recruteur.

2. Mettre l’accent sur les compétences et les qualifications du candidat

Si vous voulez pouvoir déterminer si un candidat est bon ou non, il faudra absolument que vous mettiez l’accent sur ses compétences et sur ses qualifications. Toutes informations pouvant influencer la décision devront donc être ignorées. En effet, en règle générale, tout ce qui compte réellement ce sont les compétences et les qualifications. Chose qui vous permettra de juger convenablement et objectivement l’adéquation d’un candidat à un poste.

Pour ce faire, nous vous conseillons avant toute chose de mettre en place le profil de personnes que vous recherchez et sur une fiche de poste qui détaille ses compétences, les tests qu’il a pu passer, en bref, tout ce qui pourrait être intéressant à noter. De cette manière, ce sera nettement plus facile pour vous d’effectuer le meilleur choix.

En effet, toutes les informations composées dans le CV peuvent certes paraitre utiles, cependant, ils ne permettent pas de déterminer les compétences des candidats. Nous vous suggérons donc de trouver d’autre moyen pour obtenir des informations plus intéressantes.

Par exemple, pourquoi ne pas tenter le recrutement sans CV ? De cette manière, vous pourrez procéder à la sélection des candidats en vous référant à leurs compétences réelles, leur personnalité et leur motivation.

Sinon, vous pouvez tout aussi bien mettre en place des tests ou des mises en situation. De cette manière, vous pourrez voir de vos propres yeux l’étendue des compétences du candidat qui se trouve devant vous.

En outre, si vous voulez réellement faire en sorte de supprimer toute once de préjugés pendant vos recrutements, il faudra vous attaquer à la source. En effet, on vous conseille fortement de former les recruteurs, les managers et l’ensemble de l’équipe même à la non-discrimination. De cette manière, les meilleurs candidats pourront être sélectionnés après le processus normal de recrutement.

Finalement, vous pouvez tout aussi bien apprendre à lire autrement le CV. En effet, d’après certains experts en la matière, le fait de lire de bas en haut un CV (en sens inverse) va vous permettre de vous concentrer un peu plus sur les compétences du candidat.

3. Opter pour la diversification des profils de candidats et des recruteurs

Si vous voulez pouvoir recruter le candidat parfait, l’une des meilleures choses que vous pourrez faire sera d’impliquer plus de personnes dans le processus de recrutement en lui-même. En effet, si tous vos recruteurs se ressemblent tous, les préjugés seront forcément au rendez-vous. Et ce, même si de base, il n’en était pas question.

Par exemple, dans certaines entreprises, ils font en sorte que ce soit des employés qui procèdent au recrutement. Des employés tous aussi différents les uns des autres. Tout cela, dans le but de diversifier les avis afin de repérer qui se démarque réellement du lot. Et ce, sans que les préjugés de l’un ne viennent intervenir dans l’avis des autres.

4. Donner une chance aux candidats atypiques

Lorsque l’on cherche à comparer et à trouver le meilleur candidat qui soit, tout commence par une analyse détaillée du CV. Or, dans certains cas, il se peut que les CV en question soient vraiment inhabituels, voire même en inadéquation avec ce que l’on recherche. Toutefois, il faut savoir que derrière ce genre de profil, d’incroyables talents pourraient se cacher.

Voilà pourquoi nous vous conseillons surtout de sortir de l’ordinaire et de faire appel à d’autres méthodes de recrutement. L’idée est de permettre aux candidats insolites de vous prouver qu’ils sont capables et qu’ils ont du potentiel. Vous pouvez par exemple mettre en place des concours, un hackton, ou faire des appels à projets.

Sinon, vous pouvez tout aussi bien mettre en place des méthodes d’évaluation beaucoup plus efficaces. Des processus qui vont permettre de réellement repérer qui réussit à se démarquer malgré ces différences. Que ce soit un candidat normal ou un candidat atypique, ils méritent tous deux de bénéficier de la même méthode d’évaluation.

Conclusion pour comment recruter sans préjugés

Pour faire simple, lorsque l’on recrute, on doit faire preuve d’objectivité. De cette manière, ce sera presque impossible de laisser passer les meilleurs talents qui soient.

Bien évidemment, recruter sans préjugés n’est pas chose facile étant donné qu’en avoir, c’est quelque chose de naturel.

Il faut toutefois apprendre à se concentrer sur les qualifications et les compétences du candidat au lieu de se concentrer sur lui en tant que personne. L’idéal serait d’également diversifier le profil des recruteurs afin que les préjugés des uns ne viennent pas influencer la décision générale.

Talentissim votre cabinet de recrutement et de coaching professionnel : spécialisé sur l’emploi et le coaching en enteprise depuis plus de 20 ans, nous proposons régulièrement des offres d’emploi dans toute la France. Venez découvrir nos offres d’emploi ici