Comment indiquer une période de chômage en entretien

 

Aborder le sujet d’une période de chômage en entretien n’est jamais vraiment évident. Du moins, c’est ce que l’on pense. Or, contrairement à cela, avoir été au chômage ne constitue plus rien d’exceptionnel. Tout le monde, au moins une fois dans sa vie a déjà vécu cette situation. Il n’y a donc rien de mal à l’avoir traversé récemment.

Vous avez réussi à décrocher votre tout premier entretien d’embauche après des mois de recherche (et de chômage) ? Laissez-vous guider par ce dossier pour savoir concrètement ce que vous avez à dire et à faire.

N’ayez pas peur d’en parler ouvertement

Les périodes d’inactivité se remarquent très facilement dans un CV. Cacher le fait que vous avez été au chômage pendant un certain temps ne vous servira donc à rien. Une simple lecture diagonale suffit pour repérer à quel moment vous avez été salarié, et à quel moment vous étiez sans emploi.

Notre conseil serait donc de parler de votre période de chômage ouvertement. Vous avez deux possibilités : soit vous attendez que le recruteur pose la question, soit vous abordez directement le sujet. Sachez cependant que pour le recruteur, le fait que vous osiez parler de ce moment de « faiblesse » pourrait être extrêmement admirable. Il y a donc des chances pour que le recruteur apprécie votre geste d’honnêteté et votre transparence.

Quoi qu’il en soit, sachez qu’une période d’inactivité n’est en aucun cas une honte. Comme nous le disions précédemment, tout le monde est déjà passé par là.

Expliquez les circonstances de manière claire, mais concise

Si le recruteur décide d’aborder le sujet et d’en connaître davantage sur votre période de chômage, il faudra lui donner des explications. Ici, notre conseil est de faire en sorte de ne pas trop s’étaler sur le sujet. Vous devez être direct, tout en étant le plus clair possible.

Votre période de chômage est le résultat d’un licenciement ? Expliquez comment vous en êtes arrivé à cette situation. Vous avez décidé de quitter votre ancien poste afin de vous reconvertir, de continuer vos études, etc. ? Pas de soucis, vous pouvez le dire ouvertement au recruteur. Celui-ci fera sans aucun doute preuve de compréhension. Car, comme nous ne cessons de vous le répéter : lui aussi, il est passé par là.

Dernière chose extrêmement importante : ne mentez pas. En effet, si par hasard, on découvre le poteau rose, vous aurez du mal à tout expliquer à votre employeur. Gardez en tête que le monde du travail est petit.

Parlez des pauses dans votre carrière professionnelle

Depuis que vous avez été au chômage, vous avez préféré prendre une petite pause ? Là encore, il n’y a absolument rien de mal à le faire. Certaines personnes nécessitent en effet pas mal de temps pour se remettre d’un échec ou d’une déception (même professionnelle). Chose qui justifie le besoin d’une pause afin de renaître de ses cendres. D’autres personnes vont même jusqu’à effectuer une reconversion professionnelle. Un stratagème qui peut prendre beaucoup de temps (des mois, voire des années).

En agissant de manière transparente, non seulement vous pourrez attirer la sympathie, mais également l’empathie du recruteur. Le fait d’avoir été honnête et directe ne va pas entrainer un refus de votre candidature, bien au contraire.

Commencez votre argumentaire en détaillant vos recherches d’emplois

Rechercher un emploi nécessite beaucoup de bonnes volontés, de temps et de l’ambition. Le fait d’user de vos méthodes de recherches d’emplois peut donc constituer un plus pour votre future carrière. En effet, c’est à travers ce que vous avez fait pendant votre période de chômage que l’on déterminera si vous êtes une personne intéressante ou non.

Dans de termes beaucoup plus simples, pour convaincre le recruteur, vous devez donc détailler tout ce que vous avez pu faire pour obtenir votre travail. De cette manière, le recruteur pourra avoir un aperçu de votre potentiel et de ce que vous pourrez apporter à son entreprise.

Vous avez été au chômage pendant de longs mois ? Retracez-les et présentez-les chronologiquement. L’idée ici est de montrer que même en étant au chômage, vous avez pu rester productif.

Conclusion sur comment indiquer une période de chômage en entretien

Pour faire court, avoir une période d’inactivité dans son parcours professionnel est tout à fait normal. Cependant, si vous voulez faire en sorte de paraitre intéressant malgré ce petit hic, il est important que vous sachiez être convaincant sur le fait que lors de cette période d’inactivité, vous avez tout de même été productif. C’est cette productivité qui saura très facilement charmer votre recruteur.

Pour conclure, voici un dernier conseil extrêmement important. Même si vous avez été en recherche d’emploi depuis pas mal de temps, vous devez absolument rester positif. Cette situation a beau être délicate, gardez en tête que : tôt ou tard, le problème se règlera.

 

Talentissim votre cabinet de recrutement et de coaching professionnel : spécialisé sur l’emploi et le coaching en enteprise depuis plus de 20 ans, nous proposons régulièrement des offres d’emploi dans toute la France. Venez découvrir nos offres d’emploi ici