Comment préparer un
entretien d'embauche

Vous avez réussi à décrocher un entretien d’embauche ? C’est super ! Mais bien souvent, après l’excitation et la joie, viennent rapidement le stress et l’anxiété de ne pas être à la hauteur au moment venu ! Pour ne pas paniquer, il faut préparer cet entretien à l’avance pour mettre toutes les chances de votre côté. Construire votre pitch, votre discours, connaître l’entreprise, jouer avec votre CV. Voyons tous les points-clés en détail.

 

 

Apprenez à connaître l’entreprise dans laquelle vous postulez

Vous savez dans quelle entreprise vous postulez (sauf cas de confidentialité). Il faut donc impérativement vous renseigner sur cette dernière.

 

Si c’est une grosse structure, beaucoup d’options s’offrent à vous. Commencez par visiter son site internet, vous y trouverez en général les infos essentielles (historique, date de création, nombre de salariés, types de produits et/ou services proposés, etc…). Vous y trouverez aussi les noms des responsables. Vous pouvez les noter ou les retenir pour avoir des repères le jour de l’entretien. Vous serez peut-être reçu(e) par l’une de ces personnes !

 

Si vous savez précisément qui va vous recevoir, vous pouvez consulter son profil sur LinkedIn. (Vous y trouverez en général suffisamment d’informations pour vous faire un avis plus poussé sur la personne que vous allez avoir en face de vous).

 

Transition parfaite pour vous parler des réseaux sociaux : Aujourd’hui omniprésents et presque indispensables aux entreprises quel que soit leur domaine d’activité, ils sont un nid d’informations pour vous. Outre celles évoquées pour le site internet qui peuvent être valables pour les réseaux aussi, vous trouverez surement plus de sujets d’actualité et vous aurez une vision sur la manière de communiquer de l’entreprise, vous donnant des infos sur le ton à employer le jour de l’entretien. Si vous sentez une proximité entre eux et leurs abonnés, avec un ton décontracté ou, à l’inverse, si la communication est restreinte et froide, cela peut vous servir d’indicateur pour la préparation du rendez-vous.

 

Si le poste que vous visez est un poste à responsabilités (type cadre), il est judicieux de savoir situer l’entreprise par des infos précises (chiffre d’affaires, nombre d’usines et/ou magasins, pays partenaires, etc…). Vous trouverez toutes ces infos sur internet en poussant un peu plus vos recherches.

 

Si vous avez des connaissances (proches ou non) qui ont déjà fait des stages ou travaillé pour cette entreprise, vous pouvez vous renseigner auprès d’eux sur l’ambiance, la politique de recrutement, les salaires, etc…

 

Toutes ces recherches sont importantes pour savoir où vous mettez les pieds et pour que vous puissiez être plus réactif(ve) en entretien et prouver ainsi votre motivation ainsi que vos connaissances du secteur et du métier. Si votre interlocuteur vous parle de l’entreprise plus en détail et d’un projet en particulier (lancement nouveau produit, renforcement équipe, création d’un nouveau pôle de vente), vous serez alors plus à même de comprendre si vous avez respecté les étapes évoquées plus tôt dans cet article. À titre personnel, ces recherches peuvent aussi vous conforter dans votre envie de travailler ou non pour cette structure.

 

 

 

Le CV : Analysez vos forces & faiblesses

Vous devez savoir évaluer à l’avance et précisément vos forces et vos faiblesses. Partez du principe que le recruteur se sera, lui aussi, fait son avis en amont (soit en regardant votre CV, soit lors du premier entretien téléphonique que vous avez eu ensemble). Il va vous interroger sur les points-clés d’après lui. Il peut donc, volontairement ou non, vous tendre des pièges en vous posant des questions sur des sujets précis types CDI écourtés, périodes de chômage ou d’inactivité, changement d’orientation, manque d’expérience, etc…

 

Votre CV est pour l’instant l’unique lien concret entre vous et lui. Vous lui avez envoyé en pensant correspondre au profil recherché et il l’a ouvert dans l’optique de trouver le bon profil. Si vous avez décroché l’entretien, on peut donc imaginer que vous avez attiré l’attention de la bonne personne. Il faut maintenant vous appuyer de nouveau sur votre CV pour en faire ressortir les informations essentielles pour le poste en question et les développer de manière à pouvoir mettre en avant vos points forts le jour J. N’hésitez pas à faire cela en prenant des notes de manière à ne rien oublier. Il faut que vous vous mettiez à la place de l’employeur. Qu’est-ce qui a pu l’attirer chez vous, est-ce votre expérience, vos diplômes ou certains de vos traits de caractère ? Pensez aussi à savoir développer vos passions et hobbies. Si vous avez mis « sport » sur votre CV, vous avez peut-être éveillé la curiosité du recruteur qui voudra surement là aussi plus de détails. Ne négligez pas cette analyse qui peut être décisive pour la suite.

 

Il faut partir du principe que la plupart des gens ont des zones d’ombre sur leur CV, c’est normal, il faut juste savoir les expliquer. Pensez donc bien à y réfléchir pour ne pas être pris au dépourvu et pouvoir répondre en rebondissant sur du positif plutôt qu’en essayant de dissimuler ces infos. (Par exemple : »J’ai profité de cette période d’inactivité pour voyager » si l’on parle de chômage ou encore « Je n’ai pas de diplôme dans la vente mais mes deux années dans la grande distribution m’ont appris les techniques de vente » si vous n’avez pas le diplôme requis).

 

 

 

Préparation : Entraînez-vous

On est souvent stressé le jour de l’entretien et cela peut se ressentir par la manière de respirer ou de s’exprimer. Il est donc important de s’entrainer pour apprendre à aller à l’essentiel. Face à une personne à qui on veut prouver quelque chose ou « se vendre », on a souvent tendance à vouloir trop en faire et c’est un piège dans lequel on peut facilement s’enfermer. Procéder donc par étapes pour préparer au mieux l’entretien :

 

  Préparer votre pitch de présentation : Un des éléments principaux le jour de l’entretien est votre « discours ». Il faut donc qu’il soit rodé sans être appris par cœur, précis sans être trop long, qu’il donne confiance sans que vous en fassiez trop. Il doit regrouper les infos essentielles sur vous : nom prénom, situation, expérience & diplôme(s), langue parlées (pour un poste international) ainsi que votre personnalité. Le tout ne doit pas dépasser la minute pour ne pas perdre votre/vos interlocuteur(s).

 

  Entrainez-vous à parler de façon claire : Ne pas aller trop vite, en faisant des pauses pour souffler. Le jour de l’entretien, le stress empêche souvent de respirer et il faut anticiper ça au maximum. Prenez le temps entre chaque phrase, et votre discours y gagnera en clarté (vous pouvez vous enregistrer pour avoir un retour direct et corriger vos erreurs vous-même).

 

  Relisez votre CV : Comme évoquez plus tôt dans l’article, le CV est une pièce maitresse. Reprenez-le et exercez-vous à commenter chacune des lignes présentes sur ce document. Ne faites pas l’impasse sur celles qui vous semblent futiles car c’est peut-être elles qui vous feront décrocher le poste. Soyez, là aussi, bref pour chacun des points, ne rentrez pas trop dans les détails, soyez efficace.

 

  Reprenez l’offre d’emploi : Si vous avez postulé, c’est surement que vous êtes tombé sur une offre. N’hésitez pas à la reprendre et à l’étudier de nouveau pour pouvoir argumenter directement à l’employeur et mettre les chances de votre côté. Notez les points essentiels évoqués dans l’offre (expérience, formation, type de profil recherché, emplacement du poste, etc…). Cela vous servira à prouver que vous êtes réellement intéressé(e) par ce poste.

 

  Demandez conseil autour de vous : Dans votre entourage, il y a forcément un tas de profils différents. Il faut vous en servir pour demander conseil. Vos cercles fermés (parents, mari ou femme, frères & sœurs, etc…) ainsi que vos connaissances (travail, partenaires sportifs, coach par exemple) auront surement des réponses précises à vous apporter par leur vécu. N’hésitez pas à vous tourner vers celles et ceux qui pourront vous aider à décrocher le poste espéré.

 

  Posez-vous des questions : Très souvent, lors d’un entretien d’embauche ou lors d’une présentation, vous êtes amené(e) à répondre à des questions transversales qui font écho à l’entretien qui se termine. Vous pouvez donc vous entrainer seul ou avec un proche à répondre à toutes sortes de questions prises au hasard (servez-vous d’internet) qui pourraient vous être posées le jour du rendez-vous. Cela, en plus d’être utile, peut vous éviter d’être déstabilisé(e) par une question à laquelle vous n’auriez pas songé. Et même les questions ne sont pas les mêmes, cela vous apprendra tout de même à parler de vous et à vous « vendre ».

 

 

 

Anticiper le jour J

Un entretien d’embauche est souvent très attendu par le candidat puisqu’il sait que c’est un moment qui peut être crucial pour une possible embauche. Il faut anticiper les détails pour ne pas s’encombrer l’esprit le moment venu. Pensez donc bien à faire un point global quelques jours avant (si cela est possible) sur tous les points suivants :

 

  Transport : Cela peut paraître futile mais c’est un détail important. Il faut prendre en compte le trafic et l’endroit où se trouve le rendez-vous pour calculer son itinéraire. L’idéal est d’arriver en avance de quelques minutes pour être sûr(e) de ne pas être en retard 

 

  Papiers : Avec le digital, le fait de transporter des papiers se fait de moins en moins. Cependant, il peut être judicieux d’emmener avec soi les documents essentiels à l’entretien. N’hésitez pas à prendre un dossier dans lequel vous glisserez une copie de votre CV, l’original ou une copie certifiée conforme de vos diplômes (attestations de stage et/ou certificats de travail). Si vous avez d’autres documents spécifiques (formation sur un logiciel en particulier par exemple) vous pouvez aussi les ajouter au dossier

 

  Tenue vestimentaire : Votre apparence le jour J est primordiale. Après s’être fait un avis sur vous via votre CV, l’employeur va ensuite se fier aux premières secondes de votre rencontre. Il faut donc être soigné(e), propre sur soi, et porter une tenue neutre et en accord avec le poste

 

  Hygiène de vie : Attention à ne pas manger n’importe comment avant de se rendre à l’entretien sous peine d’être en pleine digestion ou d’avoir mal au ventre au moment venu. Essayer aussi de dormir un peu plus la nuit qui précède le rendez-vous

 

  Accessoire(s) : N’arrivez pas les mains vides. Même si vous n’allez peut-être pas les utiliser, prenez avec vous de quoi noter. Un stylo et des feuilles que vous pouvez mettre dans votre dossier comme nous l’avons vu juste au-dessus ou encore un cahier, peu importe. Vous pouvez aussi, dans certains cas, venir avec votre ordinateur portable, cela peut-être utile pour des postes à vocation digitale

 

Voilà, vous avez maintenant toutes les cartes en mains pour préparer au mieux votre entretien. Alors plus d’excuses, et bonne chance à vous !