Pourquoi faut-il être
curieux au travail ?

Quand on est en poste depuis longtemps, on a certaines habitudes au quotidien qui peuvent à la longue nuire à notre efficacité. Toujours les mêmes réunions d’équipes, les mêmes sujets traités tous les jours, les mêmes clients au téléphone chaque semaine, idem pour les mails. Le travail que l’on fait est tellement machinal que souvent on ne pense même pas vraiment à la tâche que l’on est en train de réaliser. Ce n’est bien sûr pas valable pour tout, heureusement, mais quand cela devient trop régulier il faut savoir se remettre en question et tenter d’éveiller sa curiosité.

Comme le dit si bien l’expression, elle peut-être un vilain défaut dans certains cas, mais cette même curiosité peut avoir un impact positif sur votre quotidien et sur le long terme. Voyons en quelques points pourquoi et comment faut-il être curieux au travail !

1. Mieux apprendre & améliorer ses performances

Le travail est la clé essentielle de la réussite, mais la curiosité fait elle aussi partie du trousseau. Si vous vous reposez sur vos acquis, vous êtes alors pratiquement sur de ne jamais évoluer même en travaillant comme un(e) acharné(e). La curiosité compense les lacunes que vous pouvez avoir puisqu’elle permet d’acquérir du savoir. Plus vous êtes curieux et mieux vous appréhenderez les problèmes complexes qui se présenteront à vous. En plus de vous apprendre des choses, cela vous apprendra à ne pas paniquer, et à utiliser votre logique pour solutionner des problèmes. Le fait de développer cette compétence peut prouver à votre employeur que vous avez les épaules pour passer sur des projets plus importants que ceux que vous traitez habituellement. Demandez-vous donc comment aborder les choses que vous faites tous les jours de manières différentes par exemple. Voyez en chaque échec une opportunité de devenir meilleur.

Quand on veut savoir quelque chose parce que cela nous intrigue, on a souvent tendance à se souvenir de la réponse que l’on a obtenue. Il faut réussir à traduire ça sur votre lieu de travail. Plus vous êtes curieux, plus votre cerveau va retenir la réponse. Prenez donc un moment pour comprendre quelque chose que vous ne connaissez pas encore et sur lequel vous vous êtes toujours questionné. C’est souvent de cette manière que l’on développe des compétences transversales en plus de celles déjà acquises. Sur le moment cela ne va peut-être pas vous servir, mais sur la durée, il se pourrait que vous utilisiez vos connaissances pour solutionner toutes sortes de situations complexes.

2. Créer des liens sociaux

Quand vous êtes curieux avec vos collègues, vous créez alors des liens qui vous serviront forcément par la suite, et qui mettrons naturellement en place une harmonie dans votre vie quotidienne. Quelle que soit votre profession, il est probable que vous consacriez un nombre d’heures conséquentes à votre vie professionnelle. Il est donc important d’avancer au quotidien dans un climat agréable plutôt qu’hostile. 

N’hésitez donc pas à poser des questions, ou à passer plus de temps avec les gens qui partagent votre lieu de travail, ne serait-ce que pour cerner leurs points forts et points faibles. Vous aurez alors plus de cartes en mains pour savoir avec qui vous pourrez avancer sur tel ou tel projet, ou à qui vous pourrez déléguer une tâche en cas de manque de temps.

Il ne faut pas forcément que votre collègue qui partage la pièce devienne votre ami(e) proche, là n’est pas le sujet, mais en vous intéressant de plus près à lui où elle, vous allez mettre en place une relation de confiance qui sera bénéfique pour vous deux. Pour imager, c’est comme si vous plantiez une graine, et qu’en plus de vous, quelqu’un d’autre profitait de la récolte. Soyez donc à l’écoute et attentif aux humeurs des gens. Quelqu’un qui ne va pas bien à souvent une raison liée à ça. Sans être trop intrusif, essayez d’aider la personne en face de vous. Si vous parvenez à lui redonner le sourire ou un semblant de motivation, vous allez vous sentir bien et vous aurez accompli une bonne action.

C’est la même chose dans les moments positifs, il faut savoir les partager et les apprécier à leurs justes valeurs. Il ne faut pas minimiser l’impact que peut avoir une bonne nouvelle sur l’ambiance générale. N’hésitez pas à prendre le temps d’échanger un maximum sans pour autant que cela joue sur votre efficacité pour vous pousser mutuellement à aller de l’avant. La vie de l’entreprise ne sera que meilleure si vous mettez ces actions en place au quotidien.

4. Libérer votre potentiel créatif

Le fait de trouver une solution ou de clôturer une mission importante qui vous a été donnée peut servir de tremplin et peut vous motiver à réaliser des choses encore plus grandes. Ce sont ces moments de satisfaction sur lesquels il faut s’appuyer pour construire la suite. C’est peut-être l’occasion de rouvrir des portes que vous aviez fermées et derrière lesquels se trouve des projets ou autres missions inachevés. Le fait d’accomplir quelque chose de difficile ouvre souvent le champ des perspectives à ceux qui pensait avoir une mauvaise vue.

Comme nous l’avons vu plus haut, il faut se servir de l’échec pour rebondir. Mais si c’est valable dans un sens, ça l’est également dans l’autre, donc appuyez-vous sur vos réussites autant que possible. Et dans ces moments, la curiosité joue un rôle primordiale puisqu’elle éveille votre inconscient et vous pousse à vous dépasser pour trouver les réponses et/ou solutions. Si votre travail est trop monotone, vous ne connaîtrez que très rarement cette sensation de bonheur liée à la réussite et au moment présent. Il faut avant tout être passionné par ce que l’on fait. Et même si à la base, vous ne faites pas le métier de vos rêves, ce n’est pas grave, dites-vous bien que vous n’êtes pas le/la seul(e). Apprenez à voir uniquement le côté positif des choses et votre quotidien ne pourra être que meilleur.

Il est grand temps de devenir curieux !!